Logo

La Fête

Les Racines

ORIGINES DE LA CONFRERIE DE SAINT ELOI

Son origine remonterait aux chanoines de l'Eglise Saint Agricol d'Avignon qui avaient la charge du prieuré de Rognonas au XVe siècle et fondèrent la confrérie locale de St Eloi. Avec la venue de la papauté en Avignon au XIII siècle, et de nombreux clergés gravitant autour, on assiste à l'éclosion de nombreuses confréries religieuses dans la région.

On a trouvé une Confrérie de St Eloi de 1373 en Avignon regroupant orfèvres et gens travaillant les métaux avec des coutumes que l'on trouve encore de nos jours. A la tête il y avait 2 ou 3 officiels appelés recteurs. Chaque année 2 "baïles" étaient élus au sein des membres de la confrérie avec assemblée dans leur chapelle. On y discutait les intérêts de la confrérie ; les plus importantes avaient un trésor avec registre et inventaire de leurs biens et une bannière avec image du Saint Patron. La fête patronale se déroulait en été avec de grandes cérémonies religieuses ainsi qu'un repas pris en commun. Le jour de la fête chaque membre payait son écot.

C'est la plus ancienne société de Saint Eloi connue à ce jour. Certains rituels de cette ancienne confrérie se sont propagés jusqu'à nos jours. Il ne faut pas oublier que Rognonas faisait partie administrativement et religieusement du Comtat Venaissin et ce jusqu'en 1790 où il a été rattaché à la Viguerie de Tarascon, avec la création des départements.

HISTORIQUE DE LA CONFRERIE DE SAINT ELOI DE ROGNONAS

Le document le plus ancien date de 1796 ; il s'agit d'un procès verbal dressé par le commissaire de police de Chateaurenard pour n'avoir respecté le règlement interdisant les cérémonies religieuses sous la révolution, nos ancêtres ayant célébré leur fête avec charrette et bénédiction des chevaux dans les rues du village : Citation du document transmis par Mr l'abbé Henri LINSOLAS, curé de Barbentane :

" Archives communales de Chateaurenard

Dimanche 3 juillet 1796
L'an IV et le 15 Messidor, 8 heures du matin, nous, agent municipal, en exécution de la loi du 3 Brumaire qui ordonne la célébration de la fête de l'agriculture, et en vertu de la lettre de l'administration qui fixe à ce jour ladite célébration, avons fait publier l'arrêté du Directoire exécutif du 24 Prairial dernier (12Juin 1796) avec invitation aux citoyens de notre commune (Rognonas ) de se rendre au chef-lieu de canton (Chateaurenard) pour y célébrer la fête de l'agriculture, mais nous n'avons pas été peu surpris d'entendre des individus crier hautement qu'ils se moquaient des lois de la République et des arrêtés du Directoire et qu'ils ne connaissaient d'autres fêtes an ce jour et qu'ils n'en célébreraient point d'autres que celle de St Eloi et qu'en conséquence ils feraient courir la charrette comme il se pratiquait anciennement, que la confrérie de Saint Eloi n'était pas abolie, que les marguilliers étaient nommés et qu'ils feraient toujours à l'ancien usage, malgré ce que pourrait faire la municipalité (de Rognonas) ; ce qu'ils ont exécuté malgré les défenses expresses qui leur avaient été faites contre de tels actes ne tendant qu'à la destruction du gouvernement républicain et à l'avilissement des autorités constables. "

signé : L. JOUFFRET Agent national de Rognonas
Voir le Document Original

En 1810, une épidémie décime les animaux de trait de l'époque. Devant le désarroi de ses paroissiens, le curé Mascle organise une cérémonie. On amène les chevaux et les mulets autour de la croix de St Eloi. Ils sont bénits et ramenés dans leurs écuries. Le fléau s'estompe et disparait.

A cette époque-là, après sa "course" dans le village, la charrette avec son attelage allait parcourir les " restoubles " (champs de blé moissonnés). Les propriétaires des terres traversées en étaient fiers et heureux.

En 1860, en reconnaissance de cette faveur, la croix de St Eloi, qui se situait sur une terre des Lambert plus à droite, fut restaurée et transférée sur son emplacement actuel délimité par 4 platanes. Rongée par les intempéries, on peut lire sur le socle gravé dans la pierre : « élevée en mémoire de la commémoration reçue en juillet 1810 » . Il faut savoir que trois marches sont enterrées par des rehaussements successifs du terrain.

Certains hivers il y avait la disette, le pain, aliment de base, était primordial. Les moissons passaient au premier plan dans la vie rurale. Une fois la récolte terminée et le grain à l'abri, on se réunissait pour remercier Dieu, se rencontrer et faire la fête. Cette date du deuxième dimanche de juillet n'est donc pas le fait du hasard.

La charrette servant au défilé dans les rues du village a été fabriquée dans l'atelier de TROUCHE BERTHAUD en 189O pour Monsieur ANDRE dit le préfet ; elle est munie d'un frein à tambour sur les moyeux, actionnée par un levier. C'est la seule charrette équipée de ce dispositif dans la région.

Cette charrette n'a pas toujours suivi le tracé que l'on connait actuellement :

En feuilletant les archives (un cahier d'écolier écrit au crayon par Mr MOUIREN dit le Burne) nous nous apercevons que c'est 1882 l'année record pour le nombre de chevaux : 83, avec comme prieurs Pauleau Privas et Ginoux Denis que la charrette fut attelée chemin de Langlade , au mas du petit Pauleau, actuellement mas St Eloi de Léonne Pauleau.

A ce moment-là, on passait Boulevard de Verdun et l'on tournait à la Vierge pour accéder à la rue centrale. Il y eu un problème pour les derniers chevaux pour sortir du chemin de Langlade, avec la roubine, à ce moment-là découverte. Emportés par leur fougue, les premiers chevaux étaient partis trop tôt au galop, la roue de la charrette passa sur le garde-fou à vive allure causant une peur et une émotion intenses.

C'est en 1928 que l'on a abandonné l'itinéraire : rue centrale, croix de Pichard (actuellement croix des écoles) et route de Tarascon pour le tracé actuel.

LA CHARRETTE DE SAINT ELOI AUJOURD'HUI

De nos jours c'est une vingtaine de chevaux qui sont raccordés avec des traits en corde munis de massilions, attelés en flèche à cette charrette qui court au grand galop dans les rues du village.

Cette charrette est garnie de branches d'ormeaux coupées tôt le samedi matin par une équipe de bénévoles. Les branches forment une voûte de verdure, dans laquelle prennent place le fifre, le tambour et l'homme du frein. Devant, le conducteur du limonier et le prieur de l'année sont assis sur un sac de terre "ce sac sert de contrepoids dans la charrette". Des fleurs agrémentant la verdure ainsi que les drapeaux de Saint Eloi. A l'avant et à l'arrière sont fixés deux cœurs peints, qui ont pour cadre des tresses d'épis de blé. Charles AUZEPY a construit ces cœurs en 1913, ils ont été peints dans les années 30/35 par Monsieur VIRET peintre local et rénovés par des piliers de la société en 1989.

Les charretiers n'ont pas oublié que le cheval, source principale d'énergie, était le compagnon de tous les jours dans le dur métier de la terre, associé à la peine et également à la joie.

Il faut voir comment à l'occasion de la fête, le propriétaire du cheval s'affaire pour qu'il soit le plus beau, il le brosse, le lave, lui met un collier de parade composé d'une bride décorée de cuivre et de grelots avec pompons aux couleurs de la Provence rouges et jaunes ainsi qu'une couverture et rava aux couleurs vives et un caparaçon aux lettres géantes en l'honneur de Saint Eloi.

L'organisation du passé au présent

A Rognonas la confrérie date certainement de plus de cinq siècles :

•  Le 14 octobre 1690 : un inventaire signale une statue en bois doré et une bannière en l'église de Rognonas.
•  L'écrit le plus ancien : 1796 ou il est mentionné que les rognonais connaissent Saint- Eloi et font courir une charrette.
•  La confrérie est dirigée par un président, chargé de maintenir les traditions.
•  Chaque année, deux couples de prieurs et deux jeunes capitaines l'accompagnent pour les manifestations.
•  Ainsi tour à tour, chaque famille prend un peu la responsabilité de la confrérie et s'y trouve plus attachée.

Le programme de la fête


PROGRAMME SAINT ELOI JUILLET 2012


SAMEDI 13 juillet

LUNDI 15 juillet

8 h 30

pêche à la truite (enfants)

10 h 30

Course de poneys

A l'entrée du du parc des Sports et Loisirs

12 h

Remise des prix suivie d'un repas froid

10 h

Aubade des prieurs

buffet organisé par le bar "La Bourse"

dans les rues du village

15 h

Concours de boules à la mélée

16 h

Concours de boules par équipe

3 joueurs / 2 boules / 450 €

2 joueurs / 3 boules / 120 €

16 h

Course de taureaux comptant pour le trophée de

 

l'avenir (3eme journée du trophée des Charretiers)

19 h

Essais de la charrette et reconnaissance

 

à la Croix de St Eloi

 

19 h

Festival d'abrivado

22 h

Pégoulade et sérénade 

aux autorités civiles

21 h

Soirée des capitaines (à thème, animée par DJ)

plateau coquillages* ou repas froid

22 h

Animation/ bal sur la place du village

(vente des tickets à la pizzeria "la Carreto")

animé par Oliver Orchestre

Remise des prix aux gagnants du concours de dessin

* ATTENTION ! Clôture des inscriptions:vendredi soir à 20h

 

   

DIMANCHE 14 Juillet

MARDI 16 juillet

7 h

Messe avec la participation de la

9 h

Départ de la place du marché pour le

chorale Ste Cécileau mas du Paratonnerre,

déjeuner au pré

 

route d'Avignon à Barbentane, chez Véronique et Philippe DEURRIEU

10 h 30

Défilé à l'ancienne dans les rues du village,

 

suivi d'une abrivado

8 h

Déjeuner des charretiers et

 

des sympathisants

13 h

Aïoli animé par la péna Los Caballeros

 

vente des tickets à la pizzeria "la carreto"

10 h

Grand messe en l'église St Pierre

 

et au bar "la Bourse"

 

animée par la chorale Ste Cécile

16 h

Concours de boules à la mélée

11 h

Course de la traditionnelle charrette

 

2 joueurs / 3 boules / 120 €

 

bénédiction des charretier, défilé

 

avec le Ruban de Pce, les arlésiennes

16 h 30

Vachettes piscine aux arènes

 

et l'Harmonie Rognonaise

18 h 30

Bandido dans les rues du village

12 h

Apéritif concert animé par

 

l'harmonie rognonaise

21 h

Soirée mousse avec Fred Bellucci

 

13 h

Banquet fraternel au centre culturel,

 

inscriptions avant le 8 juillet à "Dansons la

 

Capucine" chez Virginie : 04 90 20 57 65

Prieurs :

17 h

Courses de tau et taureaux neufs

 

Anne Marie et Jean Luc PAULEAU

 

 

Francis HERNANDEZ

19 h 30

Voir programme de la mairie pour

 

LA FETE NATIONALE

Capitaines :

   

Adrien DEURRIEU

   

Justine NICOLAS

 

La fête d'Hiver

( En Construction )

Il y a 50 ans, la Saint Eloi...

↑ Haut de page

Charette

Confrérie de Saint Eloi de Rognonas | Copyright © 2011-2012 | Plan du Site | XHTML | CSS